Hippolyte & Félicie FAUVEAU

Félicie de Fauveau est une artiste méconnue du XIXe siècle, bien qu’elle ait fondé un important atelier à Florence, véritable point de passage obligé pour les artistes européens visitant cette cité emblématique. Félicie partagea très vite sa passion de la sculpture avec son frère Hippolyte, qui fut son praticien, tout au long de sa carrière. Née à Livourne, au sein d’une famille de la noblesse vendéenne, on sait peu de chose sur sa formation. Cependant, elle s’attacha rapidement à la vague de l’art « troubadour » et historiciste qui naquit durant la première moitié du XIXe siècle. Les œuvres médiévales mais également renaissantes, notamment par les Della Robbia, deviennent des références centrales pour comprendre son œuvre, surtout suite à son installation à Florence où elle arrive en 1840. Son œuvre la plus connue, la Lampe de Saint Michel, traduit son goût pour les œuvres médiévales avec une composition complexe, soulignée par une subtile polychromie, que l’on retrouve dans la figure de Santa Reparata, une terre cuite célébrant la sainte patronne de Florence, acquise récemment par le Musée du Louvre. À Florence, elle exécute de nombreux bénitiers et monuments funéraires en marbre blanc, avec cette polychromie et bien souvent des inscriptions gravées. L’un des plus beaux exemples de ces monuments est dédié à la poétesse Louise Favreau, en 1854, à Santa Maria Novella.