Ary BITTER

Originaire de Marseille où il réalise deux groupes allégoriques pour l’entrée de la gare Saint-Charles, Le soleil et la Mer et Le Monde et l’Energie, Ary Bitter se forma à l’Ecole des Beaux-Arts de Marseille avant d’arriver à Paris en 1900. Il intégra alors l’atelier de Barrias, puis par la suite l’atelier de Jules Coutan de 1904 à 1913. Habitué du Salon des Artistes Français, il est récompensé à plusieurs reprises. Les sujets bachiques et bucoliques qui constituent l’essentiel de son œuvre, répondent pleinement aux goûts Art Déco dans les années 1930. Par ce biais, il aborde la sculpture animalière. Il obtient en 1924 d’une médaille d’or au Salon, pour une Diane en pierre. L’artiste éditera également sa Diane en faisant appel à la Manufacture de Sèvres à partir de 1926. Cette récompense prestigieuse semble asseoir sa réputation, car il est sollicité l’année suivante par la Maison Susse pour une exposition aux côtés d’autres animaliers, comme Fiot, Godchaux ou Guyot. Cette collaboration est l’occasion pour Bitter de lier l’utile et l’esthétique, avec la réalisation d’objets décoratifs. C’est peut-être d’ailleurs sous l’impulsion de Susse que naissent alors des paires de serre-livres dont les modèles reprennent une esthétique similaire : base et contreforts en bois, avec le même profil et liseret clair.