:)

Edouard-Marcel SANDOZ ( 1881 - 1971 )

POISSONS AU FIL DE L'EAU (1952)

Cercle Volney, "Les Animaliers" exhibition, Paris, 1952.
Bronze, green shaded brown patina, typical of the Maison Susse in this period.
H : 34,3 cm, L : 24,2 cm, D : 10,6 cm
Lifetime cast signed "E.D.Sandoz", marked "Susse Frères éditeurs" (sand cast, only identified example with the one exhibited at the Salon Volney in 1952.)
Circa : 1952-1955

Au début de la période Art Déco, Édouard-Marcel Sandoz effectue un voyage en Afrique du Nord en 1921 et par la suite dans la Mer Rouge en 1936. Ces voyages seront décisifs pour l’orientation de sa production car l’artiste s’émerveille devant les fantastiques poissons colorés de ces régions et ramène de nombreux croquis et aquarelles.

Au même moment, le thème du poisson dans son environnement devient un des sujets phares de l’Art Déco, en quête d’exotisme. C’est ainsi que commencent les « années aquatiques » du sculpteur, durant lesquelles il représente l’ensemble de la faune sous-marine, allant parfois jusqu’à en traduire les teintes à travers le travail des pierres dures.

Le motif du poisson devient ainsi récurrent pour ses créations utilitaires, notamment pour Lalique, avec des bouchons de flacons de parfum. Certains poissons sont alors stylisés pour que leurs formes puissent être réinvesties dans la conception d’objets décoratifs, comme la Perche solaire ou le Chien de mer. Il propose aussi des œuvres purement sculpturales, qui font preuve d’un grand réalisme où on discerne l’importance du temps d’observation du sujet vivant.

Notre modèle appartient à cette dernière catégorie et fut imaginé vers 1952. Trois poissons sont placés verticalement au-dessus les uns des autres, pour donner l’illusion d’un banc. Cette présentation aérienne est possible grâce à une algue, qui fait office de support et permet de représenter les bêtes dans leur environnement, portés par l’onde dans une composition qui donne de l’ampleur. Le sculpteur a privilégié ici un angle d’observation latéral, où quatre tiges de métal se trouvent en arrière-plan, comme des algues.

La forme des poissons, aux nageoires fluides, semble se fondre dans l’environnement, notamment dans les larges corolles de l’algue à gauche. Cette illusion est aussi renforcée par le choix de la patine verte et brune, tout à fait vraisemblable dans ce contexte.

L’épreuve, fondue par Susse Frères, pourrait être une pièce unique et serait alors celle présentée au Cercle Volney lors de l’exposition Les Animaliers en 1952. L’artiste est largement reconnu et a acquis précédemment cet espace d’exposition en 1948.

Edouard-Marcel SANDOZ