Alternate Text

Auguste RODIN ( 1840 - 1917 )

PETIT TORSE D'IRIS (circa 1908-1909?)

Bronze, richly dark black brown patina 
H : 15,3 cm, L : 8,8 cm, D : 6,5 cm
Authentic example signed "A.Rodin", numbered "N°12",  "© by Musée Rodin 1973" precision, from an edition at 12 examples by "E.Godard Fond." between 1969 and 1974. Circa : 1973

Dans la mythologie grecque, Iris est la fidèle messagère de la déesse Héra. Le sujet apparait dans l’œuvre de Rodin dès le début des années 1890, lorsqu’il reçoit la commande du Monument à Victor Hugo et qu’il souhaite personnifier la divine création du poète, comme inspirée des messages entre les dieux et les hommes. Le sculpteur par la posture de son modèle est encore marqué par l’œuvre l’Origine du Monde de Gustave Courbet, qui produisit un scandale à la pudeur presque vingt ans auparavant. La figure dont on ne voit alors qu’une partie du torse, le bassin et les jambes, effectue un mouvement aux limites du possible de la souplesse humaine. Rodin rajoutera dans un second temps un visage à cette figure puis, pour renforcer l’image de son allégorie, une paire d’ailes.

Cependant, au début du XXe siècle, le sujet d’Iris devient pour Rodin une nouvelle occasion d’étudier le corps et ses possibilités, particulièrement dans le contexte de la danse, dont il produit de nombreuses études durant cette période. L’aspect charnel et modelé est bien visible car ce petit modèle tient parfaitement dans une seule main qui épouse délicatement les contours de la figure. L’œuvre est sans doute le fruit d’une grande spontanéité de travail, avec une attention particulière au visage délicat.

Le petit torse d’Iris, comme de nombreux fragments sculptés de Rodin, fera l’objet d’assemblage, notamment avec le Torse de la centauresse, vers 1910.

Fondue Godard, cette épreuve provient d’un tirage de 12 exemplaires. Le modèle appartient à l’ensemble sélectionné pour l’édition par le Musée Rodin, principalement pendant les années 60 et le début des années 70. L’épreuve présente une belle patine brune richement soutenue.
 

Auguste RODIN